16:27
URGENT >>>

Ali Bongo et Dodo Bounguendza consacrent la vitalité du parti unique au Gabon !


Formation

Le cri de détresse d’élèves officiers gabonais abandonnés à Kinshasa par le Gabon


International
  • Le cri de détresse d’élèves officiers gabonais abandonnés à Kinshasa par le Gabon © 2019 D.R./Info241
Publié le 19 mai 2019 à 16h05min

Si dans les discours politiques des autorités gabonaises la formation de la jeunesse y est présentée comme une priorité absolue, les faits semblent eux démontrer le contraire. En témoigne, le cri d’alarme lancé à travers une vidéo devenue virale ces derniers jours par un groupe d’élèves officiers de la marine gabonaise en formation à Kinshasa en République démocratique du Congo. Bien qu’envoyés par l’Etat dans ce pays, ils sont privés de bourse depuis plusieurs mois. Et donc, dans l’incapacité de régler leurs frais d’études et de subvenir à leurs besoins.

Situation ubuesque que celle vécue par un groupe d’élèves officiers gabonais en République démocratique du Congo. Après avoir obtenus à la mi-octobre 2018, un concours de la marine nationale gabonaise leur ouvrant les portes d’une école spécialisée de navigation maritime située à Kinshasa (Centre régional de formation en navigation intérieure (CRFNI)), ces compatriotes seraient aujourd’hui martyrisés par le gouvernement.

Le cri de détresse des élèves officiers

Selon leurs témoignages, les autorités gabonaises auraient unilatéralement suspendu les bourses qui jusque-là leur permettaient de financer leurs études mais surtout de subvenir à leurs besoins. Conséquence, plusieurs d’entre eux auraient été expulsés de leurs logements pour loyers impayés. Ces élèves officiers risqueraient en plus d’être tout bonnement exclus de leur établissement toujours pour frais impayés.

Plusieurs correspondances adressées aux plus hautes autorités seraient restées lettres mortes. L’unique souhait formulé par ces compatriotes est qu’ils soient le plus rapidement possible pris en charge car il serait totalement inadmissible d’envisager que le gouvernement puisse leur laisser sur le carreau loin des leurs. Des jeunes pourtant brillants au moment où le pays a besoin de tous ses enfants.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile